CetimRéglementation & Normalisation

Vers la normalisation des procédés

L’Afnor a recensé plus de 200 normes consacrées aux matériaux composites. De fait la normalisation se répartit dans de nombreuses commissions au gré des applications : ingénierie industrielle, biens d’équipements et matériaux, transports et logistique, électrotechnologies, construction et urbanisme, biens de consommation, sports et loisirs… Pourtant, il n’existait pas de commission de normalisation sur les procédés de mise en oeuvre des matériaux composites. D’où la création de la commission UNM 930 portant sur les « É quipements de fabrication des produits en matériaux composites ».
« Ces procédés sont en phase d’industrialisation, indique Laurent Juras, ingénieur matériaux composites au Cetim. Pour passer de la conception à l’outil de production, la normalisation s’avère efficace pour diffuser la connaissance sur ces procédés et mettre en place des méthodes de qualification des modes opératoires, de description des performances attendues des machines, de spécification de la qualité du produit. » La commission va donc travailler sur tous les aspects concernant les équipements de production : terminologie, identification des procédés, caractérisation des machines, qualification des modes opératoires, adaptation des méthodes de contrôle, sécurité, etc. Et ce, sur l’ensemble des procédés de mise en oeuvre des matériaux composites, notamment à base de fibres et de matrices en polymères thermoplastiques et thermodurcissables : moulage, drapage, compression et estampage, pultrusion et enroulement filamentaire, infusion et procédé RTM (Resin Transfer Molding).
Pour Laurent Juras, « il devenait urgent qu’un travail normatif soit initié en France, afin que nos industriels puissent se positionner, le moment venu, sur la scène de la normalisation internationale ».

Print Friendly