GIINPolitique industrielle

Ces PME qui innovent pour le nucléaire

À l’occasion du WNE (World Nuclear Exhibition), trois PME ont été nominées aux Awards : Cybernetix en équipe avec FEVDI et le CEA, dans la catégorie innovation, Oxand dans celle du management des compétences, et SPX Flow pour la sûreté nucléaire.

CYBERNETIX : LE ROBOT QUI NE CRAINT PAS LES RADIATIONS

Maestro est un robot utilisé dans le démantèlement d’installations nucléaires. Il est équipé d’un bras manipulateur dextre à retour d’effort, capable de résister à de très fortes radiations, et d’emporter une lance de projection du gel chimique de la société Fevdi. « L’innovation résulte de la combinaison des moyens robotiques avec le gel chimique qui permet de décontaminer des équipements, sans que l’être l’humain n’intervienne en zone contaminée », explique Joël Vanden Bosch, responsable business development de Cybernetix.

Cette filiale du groupe Technip de 133 salariés est spécialisée dans la robotique téléopérée et la surveillance des installations en milieu hostile. Maestro est, notamment, en service pour le démantèlement de l’APM (Atelier Pilote de Marcoule) du CEA. Au-delà, le robot peut également servir à la maintenance des sites nucléaires. Par exemple, il peut accéder aux générateurs de vapeur pour éviter l’exposition du personnel à l’occasion de réparations. Autres exemples d’applications à développer, la maintenance dans les piscines où sont stockés les combustibles nucléaires et le conditionnement des déchets.

OXAND : UN JEU POUR COMPRENDRE LA GESTION DES ACTIFS INDUSTRIELS

Société de conseil et d’ingénierie spécialisée dans la gestion des risques et du cycle de vie des infrastructures, Oxand a conçu un jeu qui s’intègre dans une formation à la gestion des actifs industriels pour sensibiliser les salariés à cette question. Les stagiaires sont répartis dans quatre équipes, chacune en charge d’une activité : développer des infrastructures, produire de l’électricité et de l’eau, stocker les déchets et gérer les opérations.

Chacune dispose d’un budget à gérer en fonction de ses priorités. Puis, les équipes sont réunies avec un budget global et les participants doivent arbitrer entre les différents choix. « Ce jeu est utilisé dans le cadre des formations Asset Management chez Sellafield, un site britannique de traitement des combustibles et d’entreposage des déchets nucléaires », indique Julie Huang, responsable d’Oxand Academy pour la France.

Disposant d’un solide retour d’expérience dans différents secteurs, dont le nucléaire, Oxand développe et met en œuvre des solutions pour optimiser les prises de décisions sur l’ensemble du cycle de vie des installations nucléaires, civiles et militaires, notamment sur des projets liés au vieillissement, à l’exploitation à long terme et au démantèlement des installations.

SPX FLOW : UNE POMPE POUR REFROIDIR LE RÉACTEUR QUOIQU’IL ARRIVE

La pompe TWL™ (Turbine Water Lubricated) de ClydeUnion Pump s, un e m a r qu e d e SPX Flow, renforce la sécurité et la fiabilité des réacteurs nucléaires. Sans alimentation électrique et même submergée, elle peut continuer à pomper l’eau destinée à refroidir le cœur du réacteur. Elle prend ainsi la relève des systèmes de pompes auxiliaires d’eau d’alimentation ou de refroidissement du cœur en cas de perte d’alimentation électrique. Elle répond aux questions de sécurité soulevées par la catastrophe de Fukushima, en permettant à la centrale nucléaire de faire face à des événements climatiques tels que les tremblements de terre, les tsunamis, les inondations ou les ouragans.

Print Friendly