Institut de SoudureRéglementation & Normalisation

Le sésame de certains marchés

De plus en plus de donneurs d’ordre exigent des certifications de leurs sous-traitants en matière de soudage. Un précieux sésame délivré par IS Certification.

Chaque année, Institut de Soudure Certification réalise plus de 130 audits de certification.
Les trois permanents de cette entité de l’Institut de Soudure, créée le 1er janvier 2014, se consacrent à plein temps à cette activité pour répondre aux demandes des entreprises. L’activité de certification a débuté en 2009 mais afin de répondre aux nouvelles exigences du Cofrac (Comité français d’accréditation), une structure indépendante dédiée à la certification devait être créée.
« Le soudage est un procédé spécial qui doit être évalué, indique Gilles Bourgeois, responsable technique d’IS Certification. De plus en plus de donneurs d’ordre exigent que leurs sous-traitants soient certifiés. »
IS Certification peut délivrer trois certifications : l’EN ISO 3834, l’EN 15085, l’EN 1090. La première fixe les exigences de qualité appropriées aux procédés de soudage par fusion : organisation qualité, gestion des compétences (coordinateurs, soudeurs, contrôleurs), gestion des procédés, organisation de l’atelier et réalisation du contrôle (visuel, CND, enregistrements, étalonnage). Elle est notamment exigée par les grands donneurs d’ordre du secteur de l’énergie.
De cette première norme découle l’EN 15085 qui concerne exclusivement le ferroviaire. « Nous avons certifié une centaine d’entreprises qui travaille pour ce secteur », souligne Gilles Bourgeois. Parmi elles, Getec réalise les trois quarts de son chiffre d’affaires dans le ferroviaire. Elle produit des pièces et des sous-ensembles de structure ou d’habillage intérieur de wagons. À mesure que l’industrie utilise des matériaux de plus en plus légers, la qualité de la soudure devient cruciale.
La norme définit les exigences de conception, de fabrication, d’inspection des assemblages soudés, ainsi que l’organisation des opérations de soudage dans l’entreprise et la qualification des soudeurs et des coordinateurs en soudage.
En avril 2010, l’Institut de Soudure certifie Getec. « Pour une PME de 47 salariés comme la nôtre, cela représente un investissement important, notamment en formation et en équipements, indique François Turk, Président de l’entreprise. Mais cet investissement est rentable, car la certification nous a permis de nous démarquer de concurrents, de réduire nos coûts de non-qualité et de nous ouvrir de nouveaux marchés.»
Également dérivée de l’EN 3834, l’EN 1090 concerne, elle, les structures métalliques terrestres telles que les ponts, les passerelles, les stades, les ouvrages hydrauliques, les structures en kits. Cette norme obligatoire depuis le 1er juillet 2014 exige un marquage CE réglementaire. Par ce marquage, le fabricant d’ouvrage d’art a accès au marché européen. Afin d’apporter une réponse globale à ses clients, IS Certification est organisme notifié (N° 2541) pour la délivrance de cette conformité.

 

Print Friendly