FIMStratégie éco

Des assises sous le signe de l’optimisme

JOURNAL DE CAMPAGNE

le 6 février, les 1ères Assises So Mécanique ont rassemblé plus de 400 personnes à la CCI de Paris. Une belle démonstration du dynamisme et de l’enthousiasme des mécaniciens.

« Nous sommes des passionnés et nous voulons transmettre notre passion. Je suis persuadé que nous sommes, nous mécaniciens, l’avenir du monde. » C’est par ces mots que Jérôme Frantz, président de la FIM, a conclu les premières Assises So Mécanique qui ont rassemblé plus de 400 personnes à la CCI de Paris.
Ce mercredi 6 février 2013, il flottait comme un parfum d’optimisme, voire d’enthousiasme, que les propos de Jérôme Frantz traduisent bien : il faut transmettre aux générations futures la passion qui fait la qualité internationalement reconnue des produits et des machines de la mécanique française ; la mécanique est au coeur des enjeux démographiques et environnementaux de la planète.
L’après-midi a été marquée par l’intervention d’Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif qui a rendu hommage aux PME mécaniciennes « ces invisibles qui font l’histoire et la géographie d’une industrie qui ne demande qu’à croître et à embellir ».
Le ministre a également évoqué la question de la compétitivité des entreprises, soulevée auparavant par Pierre Gattaz, le président du GFI (Groupe des fédérations industrielles).
Deux tables rondes ont permis d’aborder deux facteurs essentiels de compétitivité : le développement à l’international et l’innovation.
Enfin, l’écrivain et responsable des activités innovation et créativité au CEA, Miguel Aubouy, a littéralement captivé l’auditoire en dressant, tout en finesse, un fascinant portrait de l’innovateur. De son côté, le philosophe, Raphaël Enthoven s’est interrogé sur la désuétude imméritée de la mécanique, pour conclure : « Être mécanicien, c’est essentiellement être créateur. Et si la mécanique était un art vivant ? ».

MICRO TROTTOIR

Nicolas Godefroy, Actemium-Vinci Énergies
« Ces assises témoignent d’un vrai optimisme qui contraste avec le discours ambiant. Savoir cultiver l’optimisme et le partager : c’est l’une des clés du succès pour tout entrepreneur. »

Gérard Binoche, ancien pdg de Kremlin
« Je suis fondamentalement mécanicien, je passe ma vie dans la mécanique. La France a la chance d’avoir une industrie mécanique vigoureuse malgré les vicissitudes. La journée d’aujourd’hui en témoigne. »

Sandrine Germain, gérante de CST, Bois, Fibre, Aciers
« Le débat de la 2ème table ronde sur la coopération entre grandes entreprises et TPE m’a intéressé. Je viens de créer mon entreprise après 18 mois d’incubation. J’ai déposé deux brevets sur un système qui permet de réaliser des constructions en bois et en acier, une technologie qui existe en Chine depuis la nuit des temps. »

Jean-Jacques Laurent, pdg d’André Laurent
« Ces assises ont permis de faire passer des messages très dynamiques. Elles m’ont confirmé dans mes choix stratégiques puisque j’ai basé le développement de mon entreprise sur l’innovation et la croissance à l’exportation qui représente un tiers de mon chiffre d’affaires.

Josselin Petiot, ingénieur maintenance chez EDF
« Je suis un passionné de mécanique, je ne peux pas vivre sans, et j’aimerais faire partie de ce monde. J’ai trouvé ces Assises très riches culturellement. Compétitivité, reconquête industrielle, innovation… tous les grands thèmes qui concernent l’industrie ont été abordés. Je suis venu ici chercher du sens, je n’ai pas été déçu. »

> Visionnez les vidéos des Assises sur : www.bienplusqu1industrie.com
Les tables rondes
  • « Territoires et international », avec Michel Dancette, directeur de la RSE et de l’innovation chez Fives, Jean-Yves Gilet, directeur du FSI (Fonds stratégique d’investissement) et Sylvie Guinard, pdg de Thimonnier.
  • « Innovation et créativité » avec Laurent Carraro, directeur général de l’ENSAM (École nationale supérieure d’arts et métiers), Bertrand Neuschwander, directeur général adjoint du groupe SEB et Bernard Sahla, directeur de la recherche et développement du groupe EDF.
Print Friendly