CetimEmploi & FormationFIM

Aventure des Métiers : une Youtubeuse porte-parole de la mécanique

Présentée à l’occasion de l’Aventure des Métiers, qui s’est tenue du 18 au 20 novembre, la série “La mécanique by Nad Rich’ Hard” présente trois métiers de la mécanique. Un moyen pour attirer les jeunes vers cette industrie, tout comme les animations proposées par la FIM, le Symop et le SNCT.

Pour promouvoir les métiers de la mécanique auprès des jeunes, la FIM donne la parole à Nad Rich’ Hard, dont la série “La mécanique by Nad Rich’ Hard” a été présentée à l’occasion du salon l’Aventure des Métiers. Une vidéo qui promet d’être largement relayée puisqu’à seulement 25 ans la Youtubeuse et comédienne compte 100 000 abonnés sur Facebook, 500 000 sur YouTube, 92 000 sur Twitter et 195 000 sur Instagram.

Nad Rich’ Hard, qui introduit chaque film par un « L’avenir est dans les métiers de la mécanique » témoigne, à sa manière, de sa découverte de la mécanique en partant à la rencontre de Salim, technicien de maintenance, Vianney, concepteur produits, et Thibaud, inspecteur technique. De quoi mettre en avant les notions d’innovation, d’Industrie du Futur et d’international. Artema, le Cisma, Profluid et le Cetim ont collaboré à cette deuxième série visible sur la chaîne YouTube de la FIM et sur le site www.lesmetiersdelamecanique.net. Elle fait suite à une première expérience, “La mécanique by Jhon Rachid”, qui a comptabilisé 35 000 vues sur YouTube en moins de 6 mois. C’est justement sur ces films que portait le quiz animé par la FIM en collaboration avec l’Onisep.

Autre animation sur le stand de la FIM, proposée par le SNCT (Syndicat de la chaudronnerie, tuyauterie et maintenance industrielle): les élèves ont testé leur habileté et leur capacité de concentration, deux qualités incontournables du métier de soudeur, sur une machine de simulation de soudage. Un moyen concret de découvrir un métier qui présente de nombreuses opportunités et débouchés professionnels.

Sous l’égide du Symop (Syndicat des machines et technologies de production), un appareil de numérisation 3D a permis aux jeunes de scanner leur visage, avec l’aide d’étudiants présents sur le stand. Les métiers de la mesure, de la vision ou du contrôle se développent dans les entreprises avec l’arrivée de ces technologies high-tech qui peuvent être utilisées à chaque étape du cycle de vie d’un produit, de la mesure de modèles et de maquettes jusqu’à la planification du désassemblage de systèmes complexes. Sur l’espace Les industries technologiques, les jeunes ont fait un voyage virtuel dans un décor à 360° à la découverte des métiers de la mécanique, grâce au Techno Ride de l’UIMM. À noter enfin, la présence sur le stand de trois partenaires de la FIM : le GIFAS (Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales), le GIM (Groupement des industries métallurgiques) et l’UIMM (Union des industries et métiers de la métallurgie).

Print Friendly